Peintre / illustrateur / artiste editorialiste / humoriste

> caricatures

Germain Muller a fini par croire qu’il pourrait allumer sa cigarette à la
flèche de la cathédrale

Don de cette planche originale au musée Tomi Ungerer à Strasbourg

TOUT À COMMENCÉ PAR HASARD

 

Un portrait de Germain Muller... et un bar connu de l’époque : (Le Champi) à décorer. Pourquoi ne pas fixer au mur, en permanence, ceux qui passent ? Le talent faisant l’essentiel, les commandes ont fait le reste :

 

André Wenger est devenu portraitiste officieux du tout-Strasbourg officiel.

 

Avec irrévérence, parfois. Avec tendresse, toujours.

 

Heureux ceux qui ont pu devenir ainsi plus qu’eux mêmes, et être immortalisés dans le who is who du Tendre croqueur. Un who is who de l’amitié.

 

Pardon à ceux qui ne sont pas retenus ici : Wenger a été trop fécond pour que la galerie soit complète.

Vous trouverez successivement Pierre Pflimlin en violoniste de l’Europe, Marcel Rudloff en chevalier Bayard (Baillard ?), Gérard Schmaltz, toujours plein d’assurance, Daniel Hoeffel, si sérieux, Toni Schneider, qui a précédé André au paradis des donneurs de bonheur, Gilbert Gress qui ne pédale ni dans la choucroute ni dans le Bibbeleskass..., André Bord, Germain Muller. Des figures parmi d’autres.

Au début des caricatures « spontanées ».  Après, des portraits commandés et des dessins de presse.

Who is

who ?

ARTISTE D’ALSACE / COLLECTION PRIVÉE / TEXTE DE DANIEL RIOT (TENDRE CROQUEUR) © Graphisme réalisé par Joelle Wenger - graphiste strasbourg joellewenger@gmail.com / mentions légales